Dragon Quest : l’étonnant message de Akira Toriyama !

Dragon Quest : l’étonnant message de Akira Toriyama !

Suivez-nous !
Facebook
Facebook
Google+
http://www.gamisama.fr/dragon-quest-letonnant-message-de-akira-toriyama/
RSS
EMAIL

Dans un documentaire vidéo retraçant l’histoire de Dragon Quest, un étonnant message de Akira Toriyama est dévoilé !

Un message de Akira Toriyama a été communiqué il y a quelques jours. C’est dans un reportage passionnant diffusé sur la chaîne japonaise NHK le 29 décembre 2016 qu’on a pu découvrir de nombreux secrets sur la série Dragon Quest.  Véritable phénomène au Japon depuis l’époque de la Famicom, la série n’a eu cesse de faire rêver une grande partie des joueurs nippons, et tente désormais une nouvelle offensive vers l’occident. Pour l’instant, la bataille semble encore loin d’être gagnée, mais qui sait ce qui pourrait arriver avec le prochain Dragon Quest XI actuellement en développement ?

Dans ce reportage, que vous pouvez voir en intégralité plus bas (attention – japonais non sous-titré), on nous parle des trois créateurs clés que sont Yuji Horii, Akira Toriyama et Koichi Sugiyama.

Yuji Horii, créateur de génie à l’origine de la série Dragon Quest nous explique quelques éléments clés de la série. Par exemple, l’importance pour le joueur de ne pas être trop perdu et savoir ce qu’il doit faire ensuite. Cela afin de créer une envie d’en voir toujours plus. On nous explique aussi quelques anecdotes sur les noms choisis pour certains personnages ou animaux.

Il avait d’ailleurs récemment dévoilé quelques documents rares datant de l’époque de la création de la série Dragon Quest.

On parle ensuite du fameux Akira Toriyama. Sa participation à la série est une idée de son impressario Kazuhiko Torishima. Son nom ne vous dit peut-être pas grand chose, mais sans cet homme, nous n’aurions sans doute jamais eu de Dragon Quest, ni de Chrono Trigger tels que nous les connaissons. Il est à l’initiative de l’implication de Akira Toriyama sur ces projets, et c’est en tant que responsable éditorial chez V-Jump que le choix s’est porté sur Toriyama, afin de donner un sens au soutien du magazine pour le jeu vidéo.

Torishima-VJump-DragonQuest

Kazuhiko Torishima

Le message de Akira Toriyama

Voici donc le message de Akira Toriyama, qu’il a souhaité transmettre sous forme de texte.

 

Message de Akira Toriyama

Bonjour, ici Akira Toriyama.

Je suis vraiment désolé de ne pouvoir apparaître devant vous, mais j’ai pour règle d’or de jamais montrer mon visage. J’ai accepté de travailler sur le character design de Dragon Quest sans trop poser de questions, c’était une époque où le terme « Role Playing Game » ne parlait à personne.

Jamais je n’aurais imaginé que cela aurait perduré 30 ans plus tard. Honnêtement, si j’avais su, j’aurais refusé. Je n’aime pas faire la même chose sur une longue période.

Travailler sur le design de la série Dragon Quest est à la fois amusant et pénible. Depuis quelque temps, je ne me concentre plus que sur les personnages principaux et ce n’est pas comme si j’avais non plus une montagne de travail. D’ailleurs, la plupart des personnes en charge du design sont de braves personnes qui travaillent sérieusement. En ce qui me concerne, je n’aime pas les personnages trop parfaits et cela me laisse peu de marge de variations.

De plus, bien qu’on parle d’un univers fantasy, je ne peux pas dessiner sans tenir compte des contraintes liées à l’époque médiévale, ce qui rend la tâche de plus en plus difficile à chaque nouvel épisode. J’ai vraiment l’impression de tricher lorsque je dessine.

Les illustrations demandées sont de plus en plus précises, ce qui ne me laisse guère de liberté. Lorsque j’arrive toutefois à trouver un design amusant, ce dernier est immédiatement rejeté. J’ai tendance à repenser avec nostalgie à l’époque où je pouvais dessiner les petits monstres insignifiants comme bon me semblait.

Cela dit, soyez rassurés. Je suis le genre de personne à donner son maximum quand j’accepte un travail, et je compte bien donner le meilleur de moi-même pour Dragon Quest XI. Il vous faudra encore patienter un peu avant de pouvoir en profiter, mais j’espère que vous apprecierez.

Akira Toriyama 鳥山明

 

On apprend aussi qu’il a un réel souci du détail pour rendre les personnages réalistes. Par exemple, il refusera à de nombreuses reprises de dessiner un personnage à deux épées (pourtant demandé par Square Enix) car cela gênerait sa démarche et il ne pourrait plus prendre naturellement des objets situés dans sa ceinture.

La lassitude qu’il exprime n’est pas une surprise, il avait déjà évoqué la même chose pour Dragon Ball. Son manque de liberté risque bien d’avoir raison de sa patience. Dans un précédent message de Akira Toriyama, il mettait fin à sa série phare, Dragon Ball, pour cette même raison, et cela ne pourrait plus tarder pour Dragon Quest.

Dragon Quest XI

 

Enfin, on parle du compositeur Koichi Sugiyama. Aujourd’hui, c’est un homme agé, mais il continue de diriger son travail sur la série avec beaucoup d’énergie et passion. On y raconte l’anecdote de sa rencontre avec le directeur d’Enix à l’époque. Sugiyama avait adoré un jeu de Shogi développé par la firme et aurait envoyé une carte postale de réponse à une enquête. C’est alors que l’aubaine se présentait et il a été contacté immédiatement. En revanche, le programmeur principal de Dragon Quest (en 1988) avait refusé catégoriquement sa participation car, un grand compositeur ne comprendrait jamais les besoins d’un jeu vidéo !  Il avait tout faux. Sugiyama était un grand amateur de jeux et a tout de suite compris ce qu’il fallait faire : de la musique classique.

Selon Sugiyama, la musique « accrocheuse » de l’époque qu’on entendait dans les dessins animés ou séries à succès était là pour captiver immédiatement l’attention et cela fonctionnait. Mais la véritable force de la musique classique est que malgré une approche plus difficile, on ne s’en lasse jamais. C’est pourquoi il a toujours continué sur cette voie dans les jeux Dragon Quest. On lui a donné une semaine pour composer les thèmes du premier épisode, dont le fameux opening, qui aurait, lui été fait en seulement 5 minutes ! Cela fait écho au prélude de Final Fantasy qui aurait aussi été composé en quelques minutes par Nobuo Uematsu ! C’est dire si ces deux séries avaient déjà en commun de nombreuses choses.

Voici donc le reportage en question. Tout fan de Dragon Quest se doit de le regarder car on y apprend beaucoup de choses intéressantes ! 

Le documentaire est en japonais. Nous tenterons de le traduire prochainement. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à faire vos achats via notre boutique collector pour nous soutenir et préparer les prochaines grosses traductions à venir 🙂

Prochaine interview : Dragon Quest X Chrono Trigger, l’interview longue et passionnante des créateurs, jamais sortie du Japon !

SUR LE MÊME THEME